Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/12/2009

Les identités meurtrières, Amin MAALOUF - 1998

« Avant de devenir un immigré, on est un émigré ; avant d’arriver dans un pays, on a dû en quitter un autre, et les sentiments d’une personne envers la terre qu’elle a quittée ne sont jamais simples.

Si l’on est parti, c’est qu’il y a des choses que l’on a rejetées, la répression, l’insécurité, la pauvreté, l’absence d’horizon. Mais il est fréquent que ce rejet s’accompagne d’un sentiment de culpabilité.
Il y a des proches que l’on s’en veut d’avoir abandonnés, une maison où l’on a grandi, tant et tant de souvenirs agréables. (…)

Parallèlement, les sentiments qu’on éprouve envers le pays d’accueil ne sont pas moins ambigus.

Si l’on y est venu, c’est parce qu’on y espère une vie meilleure pour soi-même et pour les siens ; mais cette attente se double d’une appréhension face à l’inconnu – d’autant qu’on se trouve dans un rapport de forces défavorable ; on redoute d’être rejeté, humilié, on est à l’affût de toute attitude dénotant le mépris, l’ironie ou la pitié.

Le premier réflexe n’est pas d’afficher sa différence, mais de passer inaperçu. Le rêve secret de la plupart des migrants, c’est qu’on les prenne pour des enfants du pays.
Leur tentation initiale, c’est d’imiter leurs hôtes, et quelquefois, ils y parviennent.
Le plus souvent, ils n’y parviennent pas.
Ils n’ont pas le bon accent, ni la bonne nuance de couleur, ni le nom ni le prénom ni les papiers qu’il faudrait, leur stratagème est vite éventé.

Beaucoup savent que ce n’est même pas la peine d’essayer et se montrent alors, par fierté, par bravade, plus différents qu’ils ne le sont. »

Commentaires

La vraie question est sans doute : pourquoi une identité se construit-elle plus facilement "contre" que par adhésion aux valeurs...
Le débat à ce propos en France est révélateur...

Écrit par : dom Félicien Lengrand | 29/12/2009

Les commentaires sont fermés.